Pourquoi aimer Pokemon GO ?!

Je vois déjà les détracteurs des Pokemons, les anti-jeux videos et pseudo-intellectuels (enfin pour cette dernière catégorie, ne le prenez pas personnellement et avec tous le respect que j’ai pour vous, je ne suis pas sûre qu’il y en ait beaucoup qui traînent sur mon blog :p) penser « Pokemon, c’est reparti … quel jeu régressif et stupide. Allez donc lire un livre, sortez le nez de votre téléphone, bla bla bla … » OK, donc, je vais tenter de faire un article qui donne quelques bonnes raisons d’aimer ce jeu même quand on n’est pas une fan des jeux videos (comme moi !)

Oui, car au départ, la folie Pokemons, je n’y ai jamais vraiement goûté. J’ai dû tester rapidement plus petite, mais je n’avais jamais accroché. Je ne suis pas une adepte des jeux vidéos. Mais je suis curieuse et ouverte à tout ce que notre monde moderne de 2016 nous propose. Grâce à des amis (beaucoup plus touchés par l’euphorie Pokemons que moi !), j’ai donc testé le jeu. Et j’avoue, c’est hyper prenant ! Oui, mais pourquoi jouer à Pokemon GO c’est bon pour vous ?

1 – En ces temps où l’actualité est désespérément morose, triste, affreuse … se divertir grâce à un petit jeu où on doit chasser des petits êtres virtuels, bah ça fait du bien au moral ! Il en faut peu pour être heureux.

2 – C’est quand même l’un des premiers jeu vidéo qui poussent tous les geeks à sortir leur nez dehors pour voir du pays (oui, les Pokestops correspondent à des curiosités des villes que l’on ne remarque pas toujours !) et faire du sport (car plus on fait de distance plus on fera éclore d’oeuf ^^) et inutile de reste le nez rivé sur son mobile. Les vibrations sont là pour nous avertir qu’un Pokemon est apparu !

3 – Cela se joue seul ou entre amis … Oui, on peut s’occuper tout seul en rentrant de la gare ou se motiver avec ses amis en se défiant dans les arènes, ou en faisant des petties chasses au Pokemons collectives !

4 – Cela pousse même les gens à se parler … En 2 semaines, j’ai pu dire à un collègue auquel je n’avais jamais parlé : « Le M.Mime il est au niveau du parc au bout de la rue », faire un petit sourire malicieux à deux jeunes filles qui parlait de la supériorité absolue de la team sagesse dans le train, aider un groupe d’enfants à choper un Pokemon … bref, c’est sociabilisant !

5 – Prendre des photos drôles, mignonnes, bizarre … ça fait des souvenirs sympas !

IMG_5930[1]

6 – Accessoirement, c’est gratuit !!!

 

Alors, oui, cela reste un jeu, c’est un divertissement donc on est tous d’accord pour dire qu’il ne faut pas non plus en abuser et sombrer dans la maladie Pokemaniaque où on jouerait au volant de notre voiture, où on sortirait à 3h du matin errer dans les quartiers bizarres pour attraper un Pokemon, où on ne déconnecterait jamais de l’appli au point de ne vivre qu’autour de cela. Mais, avouons-le c’est comme tout, il ne faut pas en abuser !

Le jeu vient de sortir alors il y a de grandes chances qu’il évolue encore. Contrairement à d’autres jeux, on risque de ne pas s’en lasser rapidement … ^^

Publicités

Expo #streetart à l’espace Fondation EDF

Vous cherchez une expo sympa et gratuite ? Courrez à l’espace Fondation EDF dans le 7ème arrondissement de Paris pour profiter de l’expo #streetart. Celle-ci regroupe les oeuvres de nombreux artistes connus et moins connus (surtout lorsque l’on n’est pas un initié du street art) sous diverses formes. Du graffiti avec bombes aérosols aux pochoirs en passant par le collage, la peinture ou encore les QRCodes, découvrez les multiples facettes d’une forme d’expression parfois vue comme dégradante, parfois vue comme innovante, mais toujours très créative.

Replongez dans l’histoire pour voir les prémices du street art au début du 20ème siècle et même lors de la préhistoire où déjà, les hommes dessinaient pour laisser une trace de leur passage sur Terre !

Une exposition originale qui permet de découvrir le street art différemment que par les clichés que l’on lui attribue avec des expériences interactives et des oeuvres qui ne vous laisseront pas indifférent comme l’oeuvre phare de l’expo : Pegasus, une anamorphose (oeuvre représentant une fresque sous un angle bien précis) éblouissante de beauté et impressionante par la technique nécessaire à sa réalisation !

Espace Fondation EDF – 6, rue Récamier 75007 Paris. Du mardi au dimanche de 12h à 19h

Entrée libre

Exposition présentée du 5 octobre 2014 au 1er mars 2015

Pegasus
Pegasus, anamorphose

1919618_10153346949307565_3725430819741428608_n

10559673_10153346949172565_7408198750314633409_n

1012273_10153346949062565_151936339273041063_n